Postdrome : un lendemain de veille de migraine

Par Migraine.com • Le 15 septembre 2022


par Kerrie Smyres

20 août 2013

Postdrome, c’est le terme officiel qui désigne la sensation de vide, d’épuisement et de mal de crâne qu’éprouvent les personnes migraineuses au sortir de la phase la plus intense d’une crise de migraine. Mais une expression bien plus révélatrice que le terme clinique permet de rendre compte de cette phase, la quatrième dans le cycle d’une crise : un lendemain de veille. Les manifestations les plus actives et les plus intenses de la crise sont derrière, mais vous en éprouvez les contrecoups dans un état plutôt désagréable. Et le tout, sans avoir goûté au plaisir de partager un bon verre entre ami·es et de rire un bon coup.

Symptômes du postdrome

La phase du postdrome ne touche pas toutes les personnes aux prises avec la migraine, mais la plupart d’entre elles en font l’expérience. Selon une étude, 68 % des participant·es ont éprouvé des symptômes de lendemain veille qui ont duré de quelques heures à quelques jours, pour une durée moyenne de 25,2 heures. Ces symptômes étaient entre autres de la fatigue, des difficultés de concentration, des faiblesses, des étourdissements, des sensations ébrieuses, une baisse d’énergie, des douleurs à la tête, une sensibilité de la peau et du cuir chevelu et des sautes d’humeur.

Comment se sent-on un lendemain de veille de migraine?

J’ai écrit pour la première fois sur le postdrome en 2007 et j’ai recueilli depuis plus de 250 témoignages de gens qui l’ont vécu. Les descriptions font état de sensations physiques comme un alourdissement des membres, une impression de se mouvoir dans la boue ou des sables mouvants et un engourdissement. Certaines personnes ont dit se sentir comme si elles venaient de terminer un marathon ou de se faire frapper par un camion.

La douleur est-elle la même?

Si la douleur n’est pas aussi aiguë qu’au plus fort de la crise, les maux de tête demeurent courants et sont souvent exacerbés par de la toux ou des éternuements. Certaines personnes sentent leur tête et leur cerveau meurtris. Sur le plan émotionnel, les gens disent devenir facilement inquiets ou agités, impatients, tristes et déprimés. Un brouillard mental dense, des difficultés à prendre des décisions, de la confusion et des oublis figurent également aux nombres des symptômes fréquemment évoqués.

La phase postdromique affecte le travail et les relations

De nombreuses personnes migraineuses, tant dans les études que dans les histoires que j’ai entendues, disent que le postdrome affecte leur travail ainsi que leur famille et leurs relations sociales. Comme le pire de la crise est passé, nombre d’entre elles jugent qu’elles devraient être en mesure d’en faire davantage et éprouvent de la culpabilité pour leur faible productivité. Si c’est votre cas (c’est certainement le mien), ne perdez pas de vue que ce n’est pas la fin de la migraine. Vous éprouvez encore des symptômes, même s’ils sont d’une intensité moindre, alors essayez d’être indulgent·es envers vous.

Parler à votre médecin

Connaître les termes médicaux relatifs à la migraine est utile pour parler de vos symptômes et de votre expérience avec votre médecin, mais dans le contexte d’une rencontre sociale, évoquer un lendemain de veille de migraine peut amener les personnes non migraineuses à comprendre la gravité de cette phase qui est pourtant la MOINS douloureuse d’une crise. En pensant à un lendemain de veille, les non-initié·es font un lien avec les horribles maux de tête et le vide d’énergie. Une amie s’est étonnée après que je lui ai expliqué les similitudes entre la gueule de bois causée par l’alcool et celle de la migraine. « Es-tu en train de me dire que la migraine est PIRE que ça encore? » Son étonnement s’est transformé en moue d’horreur quand je lui ai dit que le lendemain de veille était en fait un soulagement après la douleur qui accompagne une crise.

Cet article a été traduit de l’anglais avec l’autorisation expresse de Migraine.com/Health Union LLC et ne peut être copié ou reproduit sans son autorisation écrite. Pour lire l’article original, cliquez ici.


S’abonner
Avisez-moi lors de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
X