Mot de la présidente

Bienvenue chez Migraine Québec.

Au fil de ma pratique, la migraine est devenue une véritable passion. Cette maladie très répandue reste encore mal comprise par le corps médical. Les patients migraineux, souvent en âge d’être actifs, se retrouvent invalidés par ce mal invisible qui entraîne son lot de difficultés dans toutes les sphères de la vie. Il existe pourtant des solutions, et je crois que la prise en charge des patients passe d’abord et avant tout par l’éducation. M’engager avec l’équipe de Migraine Québec en 2014 s’inscrivait donc dans une suite logique des choses. Parce que j’adhère aux valeurs de cet organisme qui donne accès à de l’information et des stratégies, et parce que le mandat principal est d’aider les gens à mieux vivre avec la migraine et les céphalées, j’en assume encore et toujours avec fierté la présidence. J’espère que vous trouverez les réponses à vos questions et tout le réconfort dont vous avez besoin.

Heather Pim M.D.

Neurologue spécialisée en médecine des céphalées

Conseil d'administration

Présidente

Dre Heather Pim

Dre Heather Pim est professeure adjointe en neurologie à l’Université de Montréal. Depuis 2017, elle est directrice de la clinique des céphalées du CHUM et présidente de Migraine Québec. Après avoir obtenu un baccalauréat en psychologie à l’Université Concordia et une maîtrise en neuroscience à l’Université McGill, elle a fait ses études médicales à l’Université Laval. Elle a fait sa résidence en neurologie à l’Université de Montréal et, par la suite, a poursuivi sa formation dans le domaine des céphalées et de la gestion de la douleur à l’Université McGill. Elle détient un certificat en éducation médicale de l’Université de Cincinnati et agit comme leader pédagogique du département de neuroscience de l’Université de Montréal depuis 2016. Elle siège au conseil d’administration depuis la création de l’organisme en 2014.

Secrétaire

Marie Pagé

Mme Pagé est bénévole et membre du conseil d’administration depuis 2018. Elle a commencé à vivre avec la migraine au début de l’âge adulte et avec le temps, sa condition est devenue chronique. Aujourd’hui retraitée, elle a occupé durant 35 ans un poste de secrétaire médicale au CHUM. Elle comprend très bien que travailler tout en ayant à vivre avec la douleur chronique est un réel défi. Elle est passée par une gamme d’émotions difficiles, mais en est ressortie avec une meilleure écoute et une grande dose d’empathie et de compassion. Son courage et sa détermination l’ont amenée à tenter divers traitements et thérapies sans jamais baisser les bras. Elle croit fermement à l’effet thérapeutique de l’appartenance à un groupe.

Trésorière

Leona Heillig

Membre fondatrice du Centre de prévention des agressions de Montréal, Mme Heillig a participé à toutes les étapes du développement et du fonctionnement d’un organisme communautaire. Détentrice d’une maîtrise en enseignement aux adultes, elle travaille actuellement comme professeure d’arts plastiques dans plusieurs organismes communautaires et écoles d’art. Mère d’une fille vivant avec la migraine chronique, Mme Heillig veut contribuer à améliorer la qualité de vie des migraineuses et des migraineux.

Administratrice

Laurence Bilodeau

Mme Bilodeau est stratège numérique et s’est jointe à Migraine Québec en tant que bénévole en janvier 2022. La migraine est arrivée dans la vie de Mme Bilodeau dès le début de la vingtaine. L’impact de ses épisodes migraineux sur ses performances au travail et dans le sport l’a poussée à vouloir mieux éduquer la population et démocratiser l’information et les services entourant la migraine, spécialement chez les jeunes professionnels. Mme Bilodeau souhaite également profiter de son expertise en stratégie numérique pour faire rayonner Migraine Québec sur les canaux numériques.

Administratrice

Karine Blais

Mme Blais est comptable professionnelle agréée (CPA) et s’est jointe à Migraine Québec en novembre 2021. Née d’une mère migraineuse, Mme Blais vit elle aussi avec la migraine. C’est surtout durant sa trentaine que la maladie est devenue problématique. Mme Blais a à cœur le parcours parfois bien compliqué des migraineux pour arriver à un certain soulagement. Elle désire participer à la mission de Migraine Québec, afin que l’information soit mieux véhiculée et comprise par l’entourage des migraineux ainsi que par leurs médecins soignants. Mme Blais souhaite également mettre à contribution ses connaissances en gestion, acquises depuis plus de 20 ans.

Administratrice

Marie-France Lemire

Mme Lemire s’est jointe à l’organisme en 2015 à titre de bénévole. Elle vit avec la migraine depuis l’âge de neuf ans et est aujourd’hui migraineuse chronique. C’est la chronicité de sa condition qui a provoqué une profonde remise en question chez elle par rapport à sa façon de gérer la maladie. Elle a dû passer, comme plusieurs, par les étapes du deuil pour pouvoir enfin accéder à l’acceptation. Elle croit profondément à l’importance de l’éducation des migraineux face à leur maladie et souhaite qu’un jour cette éducation se fasse de manière systématique auprès des patients épisodiques pour réduire les risques de chronicité. Elle estime également que les groupes de soutien pour migraineux sont une réelle nécessité. C’est la raison pour laquelle Mme Lemire s’occupe maintenant, à titre de bénévole, du volet entraide chez Migraine Québec.

Administratrice

Geneviève Pharand

Mme Pharand est avocate de formation et membre du conseil d’administration depuis février 2021. Elle est aussi membre du comité pour la défense des droits de Migraine Québec depuis novembre 2020. Elle a eu sa première crise de migraine vers l’âge de 10 ans. Par la suite, la migraine s’est surtout manifestée par des céphalées et des vertiges. Dans la quarantaine, les crises de migraine se sont aggravées et sont devenues chroniques. La chronicité de sa condition a entraîné un long processus de deuils et de remises en question. Mme Pharand pense qu’il faut s’instruire sur la maladie, les médicaments, l’alimentation, les vitamines et minéraux, la gestion du stress et l’importance du sommeil et de l’exercice. Elle est d’avis que cela permet de reprendre du pouvoir sur la maladie et sur sa propre vie.