Automne

Par Maryse Loranger • Le 18 octobre 2021


Quelle est votre période de l’année préférée? Ce serait un plaisir de lire vos commentaires là-dessus.

Pour moi, c’est toujours la fin du printemps. Le monde semble s’éveiller et revivre, abondant et à son apogée. Alors que j’aime toujours l’allongement des journées remplies de lumière et de temps doux, je commence à adopter de plus en plus la beauté de l’automne. Je crois même que je préfère l’automne.

J’adore la fraîcheur de l’air et les tricots douillets. J’aime les couleurs des feuilles qui forment un contraste avec le ciel, passant du jaune or au pourpre. Et pour une cinéphile comme moi, il n’y a pas de meilleur moment en octobre pour se gaver des films d’Halloween.

Et j’aime particulièrement la sortie de l’été.

Après toute cette abondance estivale que nous offre la nature, on peut quasiment sentir et entendre le monde expirer. Comme si la nature profitait d’espaces plus ouverts pour relâcher. Peut-être que nous devrions aussi.

L’automne nous offre un moment d’entre-deux au cours duquel, tout comme les arbres, nous avons la possibilité de nous décharger et de nous libérer. Autant la nature a besoin d’un automne pour lui permettre de se reposer pour mieux se régénérer au printemps, autant nous avons besoin d’un automne dans nos vies, au travail, à la maison ou même dans nos relations.

La vie se charge de nous en mettre toujours de plus en plus sans que nous en ayons nécessairement connaissance. Nous avons besoin de moments ou de saisons de libération, sinon il est fort possible que nous nous sentirons accablés par tous nos engagements et responsabilités, que ce soit envers les autres ou envers nous-même.

Si cela vous dit, je vous invite à prendre un instant pour faire votre propre réflexion :

  • Où avez-vous besoin d’un automne dans votre vie aujourd’hui?
  • Où vous êtes-vous accroché(e) trop fort?
  • Où avez-vous poussé vos efforts trop loin ou trop longtemps?
  • De quoi avez-vous besoin pour vous reposer?

J’aimerais vous donner l’exemple des belles branches d’arbres qui vous entourent. Elles laissent tout aller, au gré du vent, malgré la beauté et la grâce de ces mêmes feuilles qui les ornaient depuis des mois. Nous aussi, nous avons ce droit et cette permission de laisser aller les choses. Nous les avons, il s’agit de les prendre.

Et quand vous vous sentez hésiter, rappelez-vous cette histoire de l’automne et du printemps. La libération doit survenir avant le renouvellement.

Alors, laissez aller, laissez tomber, et le temps venu, permettez à quelque chose de nouveau de fleurir dans ce bel espace que vous avez libéré.

Avec douceur,

Maryse


S’abonner
Avisez-moi lors de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
X