Ce qu’il faut savoir sur l’allodynie

Par American Migraine Foundation • Le 6 octobre 2020


7 février 2019 : Article gracieuseté de l’American Migraine Foundation. To read the English version, please click here.

Réponses aux questions fréquentes sur l’allodynie et la migraine

Les personnes qui vivent avec la migraine font souvent état d’une sensibilité accrue aux bruits, aux odeurs et à la lumière. Mais qu’en est-il lorsqu’un simple toucher déclenche des douleurs partout dans le corps? La responsable pourrait être l’allodynie, un effet secondaire passablement courant de la migraine. Selon le Dr David Dodick, président de l’American Migraine Foundation, de 40 à 70 % des gens font l’expérience de l’allodynie lorsqu’ils ont une crise de migraine. Si vous éprouvez ces symptômes, sachez que vous n’êtes pas seul.

Voici quelques informations de base à propos de l’allodynie.

Qu’est-ce que l’allodynie?

L’allodynie est une sensation de douleur déclenchée par un stimulus normalement non douloureux. Pour décrire cette expérience, les gens aux prises avec la migraine diront souvent qu’ils ont « mal aux cheveux ». Se brosser les cheveux peut provoquer des douleurs, de même que d’autres activités simples comme se laver le visage, déposer la tête sur un oreiller ou un doux tapotement sur le poignet. L’allodynie peut être ressentie uniquement dans la région de la tête, mais pas toujours. Certaines personnes comparent l’expérience à un coup de soleil sur l’ensemble du corps.

Il est aussi important de mentionner ce que l’allodynie n’est pas. Malgré la douleur ressentie, l’allodynie n’est pas une sensibilité accrue à la douleur ni la conséquence de dommages physiques. Elle doit être comprise comme un effet secondaire de la migraine, et non comme une phase d’une crise de migraine. L’allodynie n’est pas une menace pour la vie des gens touchés, loin de là, mais elle est un autre exemple illustrant que la migraine est bien plus qu’un simple mal de tête.

Trois types d’allodynie

  1. L’allodynie mécanique statique est provoquée par un léger contact sur la peau.
  2. L’allodynie mécanique dynamique est provoquée par un effleurement sur la peau.
  3. L’allodynie thermique survient en réaction à de légères variations de la température.

Comment l’allodynie se développe-t-elle?

L’allodynie découle d’un dysfonctionnement du traitement de la douleur dans le système nerveux, soit un trouble de sensibilisation centrale. Elle n’est pas exclusivement reliée à la migraine et est plutôt courante dans plusieurs affections douloureuses. Lorsque l’allodynie se manifeste, les nerfs qui convoient les signaux de douleur réagissent en envoyant de tels signaux en réaction à un toucher, un frottement ou un changement de température qui, habituellement, ne devraient pas déclencher des douleurs. Il s’agit d’un symptôme indépendant qui peut se résorber ou non lorsque la crise de migraine se calme.

Quels sont les facteurs de risque pour développer l’allodynie?

Ce ne sont pas tous les migraineux qui développent une allodynie. Parmi les facteurs qui exposent certaines personnes à un risque plus élevé de souffrir d’allodynie, mentionnons une fréquence élevée et une forte intensité des crises de migraine de même que l’accumulation des années vécues avec la migraine. Par ailleurs, les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir d’allodynie conjointement avec une migraine en raison des changements hormonaux qui surviennent tous les mois. D’autres facteurs de risque sont connus, notamment l’obésité, le fait de fumer et un historique d’événements indésirables subit en enfance, comme des sévices ou des traumatismes.

En quoi l’allodynie et la migraine sont-elles reliées?

L’allodynie est un effet secondaire souvent négligé de la migraine qui touche jusqu’à 70 % des personnes aux prises avec cette maladie invalidante. Elle est plus courante chez les personnes qui ont une migraine avec aura. Si la fréquence et la sévérité des crises de migraine augmentent le risque d’allodynie, la présence de cette dernière est également un indicateur révélateur de la migraine sous-jacente. « La présence de l’allodynie témoigne de la sévérité de la crise », affirme Dr Dodick. « Elle augmente également les probabilités qu’une crise évolue et que le nombre de crises s’accentue. »

Quelles sont mes options de traitement?

Comme l’allodynie augmente le risque qu’une migraine épisodique évolue pour devenir une migraine chronique, il est important de se mettre hâtivement à la recherche d’un traitement. Les traitements préventifs peuvent réduire la fréquence et la sévérité de l’allodynie, et les traitements de crises comme les triptans peuvent mettre un frein aux signaux de douleurs lorsqu’ils sont pris tôt dans le cycle d’une migraine. De saines habitudes de vie comme de l’exercice sur une base régulière et la gestion du stress jouent également un rôle dans la gestion de votre migraine et peuvent contribuer à tenir à distance certains effets secondaires douloureux comme l’allodynie.

Si ces symptômes vous sont familiers, ne les ignorez pas. Plus le temps passe avec une allodynie non traitée, et plus vous risquez de développer une migraine chronique. Notez vos épisodes d’allodynie dans votre journal des migraines et consultez votre médecin sur la meilleure marche à suivre.


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

X