Des émotions…

Par Alex DeSources • Le 9 novembre 2021


Dans plusieurs chroniques, j’ai évoqué brièvement les émotions et leurs impacts sur Suzette. Mais pas assez en détail à mon goût.

Au-delà de la pulsion mécanique que peuvent être les battements de notre cœur, les émotions font physiquement et figurativement battre notre cœur… Le cœur, cet athlète olympique des hauts et des bas, des montagnes russes… Entre espoir et désespoir, entre joie et peine, entre plaisir et ennui…

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, quand Suzette prend toute la place, ou presque, je sens mon pouls battre à la grandeur de mon corps. Littéralement de la tête aux pieds… Ces coups lancinants passent même par le ventre. Oui oui, le ventre. Poum poum… poum poum…

Plus jeune, j’ai retiré le filet protecteur d’une caisse de son (d’un haut-parleur ou d’une baffle, selon d’où vous venez). Quand on y regarde de près, lorsque de la musique joue, la cellule en caoutchouc bouge. Elle vibre. Elle semble matérialiser la vibration. L’essence du son. Et qui sait, de toute émotion.

Il est commun de dire que le cerveau migraineux est hyper sensible. Cela veut dire extrêmement réactif aux variations en tout genre. Et Zeus sait, Thor aussi d’ailleurs, que nos environnements immédiat et média (c’est-à-dire non immédiat 😜) sont soumis à de multiples variations que ce soit en élévation ou en diminution d’intensité. J’ai souvent l’impression que ces variations se déclinent autour de nos 5 sens et vers l’appréhension du monde qu’ils nous proposent.

Les 5 sens sont : la vue, l’ouïe, le toucher (actif et passif), le goût et l’odorat.

L’importance des 5 sens dans la vie peut devenir un vrai défi quand on vit avec la migraine! Par exemple : l’allodynie… C’est une douleur en réponse à un stimulus qui normalement ne provoque pas de douleur….

Le vent sur la peau, la caresse de notre bien-aimé(e)… Le chaud, le froid… Il y a aussi la photophobie et la sonophobie. Je vous rappelle à titre humoristique que se pincer un doigt dans une portière de voiture ne rentre pas cette catégorie, car c’est normal que ça fasse mal.

Non, sérieux! L’allodynie… qui à part une personne atteinte de migraine, qui souffre d’allodynie et qui a lu sur l’allodynie, sait ce qu’est l’allodynie?! Ben… à ma connaissance personne. Pareil pour la photophobie et la sonophobie. Pour susciter l’empathie de nos semblables, il est souvent plus efficace de leur demander : « Vous avez déjà reçu un bon coup de marteau sur le bout d’un doigt? Vous vous êtes déjà brûlé au 2e degré? Foulé une cheville, un genou? ».

Et bien l’allodynie, c’est tout cela en même temps, réparti sur une bonne partie de votre corps… Est-ce que je décris bien ce qui nous affecte, allodyneux?!

Son opposé semble être l’asymbolie… que mon correcteur automatique connaît! Alors qu’il m’indique qu’allodynie n’existe pas! Non mais! Là, je suis insultée!

Revenons à nos moutons!

Salaisons
Vibrations
Échos de vie
Vivre à l’ouest
Saisir les sens
Voler
Battre l’obscur
Paradoxe
Amortir
La vie

L’enjeu est-il de battre moins? Je n’en ai pas l’impression. Ne s’agirait-il pas plutôt de battre à l’unisson de soi-même, de jour en jour, d’heure en heure, de minute en minute? Avec des transitions douces. Revenir sans cesse à la respiration et au rythme cardiaque. À la montre de Hulk…

Pour un Suzien, quand tout le corps vibre… Suzette est à la fête! C’est un vrai casse-tête! 😜

Quand la joie, la peur, la colère, le désir ou la peine ou que sais-je encore nous saisit, que faire pour calmer sa Majesté dame migraine? Voici mon rituel :

1. Prendre mes médicaments

2. Boire beaucoup d’eau

3. Trouver un endroit confortable (sombre et silencieux)

4. Mettre un loup sur les yeux

5. Mettre un casque de glace autour de la tête et du cou

6. S’envelopper d’une bonne couette ou d’une couverture bien douce

7. Serrer un toutou ou votre animal de compagnie qui ne manquera pas de vous coller

8. Quand vous irez mieux, rappelez-vous d’inscrire tout ceci sur une feuille et faites-vous un rappel de méditer ou de pratiquer la cohérence cardiaque. Faites-le le plus souvent possible. Cette pratique vous permettra de vous en servir de plus en plus facilement lors de vos crises.

Je vous souhaite que la méditation et votre nouveau regard sur la vie vous rende moins perméable à la soumission aux intenses variations d’émotions. Et vous ouvre à l’espoir de jours meilleurs!

Portez-vous bien! 😌

Alex


S’abonner
Avisez-moi lors de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
X