La respiration et vous

Par Maryse Loranger • Le 22 janvier 2021


Respirez par le nez

J’ai tellement ri le jour où ma sœur m’a dit : « respire par le nez ». C’était la première fois que j’entendais cette expression. Malgré la signification derrière l’expression, qui veut dire de se calmer, cette courte phrase détient une partie d’un trésor non négligeable que chacun de nous possède.

Combien de fois me suis-je fait dire de bien respirer dans ma vie? En éducation physique, lors des équilibres interminables sur une jambe pendant mes cours de ballet, pendant les étirements sophistiqués enseignés dans les cours de stretching, et même lors d’une pause-dodo après laquelle mon copain de l’époque me recommande de bien respirer dans mon sommeil! Respire par le nez, Maryse…

J’ai bien cru que je maîtrisais parfaitement l’art de la respiration avec toutes ces années derrière la cravate! Eh bien, non. Il est vrai que la base, c’est certainement notre respiration naturelle. Mais alors, pourquoi s’en soucier; on le fait déjà, non? Respirez par le nez, j’y arrive. Mais avant, voyons les bienfaits de cette habitude pour votre santé.

Une respiration profonde pratiquée plusieurs fois par jour peut aider à réduire votre niveau de stress et la douleur. L’habitude que nous avons de respirer n’est pas nécessairement la plus efficace lorsque nous faisons face à certaines situations et surtout lorsqu’on subit des migraines.

Tributaire de nos habitudes, le stress peut considérablement influencer notre capacité à respirer pleinement et quand la respiration n’est pas complète, elle peut avoir une influence négative sur notre santé. Par conséquent, le stress chronique peut causer une restriction des tissus conjonctifs et musculaires de la poitrine, ce qui entraîne une diminution de l’amplitude de mouvement dans la région de la paroi thoracique. Avec une respiration plus courte et peu profonde, le thorax n’atteint pas l’expansion optimale qu’il aurait avec des respirations plus lentes et plus profondes.

C’est au sein du thorax que se logent certains des organes les plus importants de notre organisme, dont le cœur et les poumons. Le cœur assure la circulation du sang, les poumons permettent son oxygénation. Il est donc fondamental que ces moteurs aient le plus d’espace possible dans votre région thoracique.

La respiration peut avoir une influence positive sur notre santé si l’on apprend à l’observer et à y exercer un certain contrôle. La respiration abdominale pratiquée dans la journée active entièrement vos poumons et votre diaphragme et peut atténuer significativement votre niveau de stress.

Bien respirer peut gérer la douleur

Mis à part les effets favorables de la respiration comme antistress, la respiration profonde effectuée plusieurs fois dans la journée vous aidera à garder votre concentration et améliorera votre circulation sanguine et lymphatique.

Une étude publiée dans le Journal of Neuroscience prouve que la respiration contrôlée lors de séances de méditation permet de réduire les effets de la douleur grâce à quatre séances de vingt minutes. Les résultats démontrent une nette diminution des douleurs chroniques. Nul besoin de dire que ces sujets ont grandement respiré par le nez!

Pour lire l’étude canadienne : http://bit.ly/1lyJtQQ

Cette conclusion ouvre la porte à la pratique de la respiration profonde pour les personnes souffrantes de maux chroniques comme la fibromyalgie, les migraines, l’insomnie, l’anxiété, les tensions dorsales, etc. Sans être une solution miracle, la pratique quotidienne de la respiration complète s’avère un excellent outil pour stimuler l’organisme à libérer des tensions physiques et mentales.

L’entraînement à bien respirer

Il existe plus d’une technique de respiration. Aujourd’hui, je vous propose celle que je pratique tous les jours et qui m’a servi plus d’une fois à gérer mes migraines. Son nom est le cleansing breath ou respiration profonde et purifiante. Soyez à l’affût de mon prochain blogue dans lequel je vous explique mon exercice de respiration préféré de A à Z. Cet exercice peut être pratiqué 2 à 3 fois par jour lorsque vos pensées vagabondent vers ce qui peut vous causer des tensions ou lorsque vous ressentez de la douleur.

L’influence bénéfique d’une telle respiration n’est point négligeable. On y découvre des trésors, dont une meilleure circulation sanguine pour le foie, la rate et l’estomac et une meilleure élasticité de la cage thoracique. Sans oublier une oxygénation optimale des poumons et des effets positifs sur notre concentration et notre bien-être.

Alors, tout le monde, c’est notre trésor et c’est gratuit! Pourquoi s’en passer?
On inspire par le nez, on expire par la bouche!


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

X