Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et la migraine

Par Migraine Québec • Le 31 janvier 2020


Rédigée le 26 janvier 2020 par Catherine Laroche, pharmacienne

Il existe plusieurs anti-inflammatoires sur le marché : certains sont dits stéroïdiens (aussi appelés corticoïdes) et d’autres sont non stéroïdiens. Parmi les anti-inflammatoires non stéroïdiens, on retrouve une multitude de produits disponibles avec ou sans prescription. Dans le tableau ci-dessous, je vous présente les médicaments les plus fréquemment recommandés et prescrits dans le traitement aigu de la migraine selon les lignes directrices canadiennes du traitement aigu de la migraine1.

Molécule Exemple de noms commerciaux Teneurs utilisées en pratique Posologie Dose quotidienne maximale
Médicaments de vente libre
– Disponibles sur les tablettes dans votre pharmacie, sans prescription
Acide acétylsalicylique Aspirine® ▪ 325 mg/comprimé
▪ 500 mg/comprimé
Prendre 1 à 2 comprimés par la bouche aux 4 à 6 heures, en mangeant. 4 000 mg
Ibuprofène Advil® Motrin® ▪ 200 mg/comprimé
▪ 200 mg/gélule (formulation solubilisée)
Prendre 1 à 2 comprimés par la bouche aux 6 à 8 heures, en mangeant. 1 200 mg
Médicaments d’Annexe II3
– Disponibles au comptoir des prescriptions auprès de votre pharmacien
Naproxène sodique Aleve® ▪ 220 mg/comprimé
▪ 220 mg/gélule (formulation solubilisée)
Prendre 1 comprimé par la bouche 2 fois par jour aux 12 heures, en mangeant. 440 mg
Ibuprofène Advil® Motrin® ▪ 400 mg/comprimé
▪ 400 mg/gélule (formulation solubilisée)
Prendre 1 comprimé par la bouche 3 fois par jour aux 6 à 8 heures, en mangeant. 1 200 mg
Ibuprofène à libération prolongée Advil® ▪ 600 mg/comprimé Prendre 1 comprimé par la bouche 2 fois par jour aux 12 heures, en mangeant. 1 200 mg
Médicaments d’ordonnance
– Vous devez avoir une prescription de votre médecin pour avoir ce type de médicament
Diclofénac de potassium Cambia® ▪ 50 mg/sachet Dissoudre le contenu d’un sachet dans 1 à 2 onces (30 à 60 ml) d’eau. Boire immédiatement la solution. 100 mg
Ibuprofène ▪ 600 mg/comprimé Prendre 1 comprimé par la bouche aux 6 à 8 heures, en mangeant. 2 400 mg
Naproxène Naprosyn® ▪ 125 mg/comprimé
▪ 250 mg/comprimé
▪ 375 mg/comprimé
▪ 500 mg/comprimé
Prendre 1 comprimé par la bouche aux 12 heures, en mangeant. 1 000 mg
Naproxène sodique Anaprox® ▪ 550 mg/comprimé Prendre 1 comprimé par la bouche aux 12 heures, en mangeant.  1 375 mg

Comment choisir un anti-inflammatoire non stéroïdien plutôt qu’un autre dans le traitement aigu de la migraine?

Pour les personnes dont les symptômes de la migraine s’installent rapidement, certaines formulations peuvent être privilégiées. On pense, entre autres, aux gélules contenant la formulation solubilisée ou encore, au diclofénac de potassium (Cambia®) dont le début d’action est plus rapide, ce qui peut être un atout majeur pour casser rapidement le processus de migraine1.

Par ailleurs, il n’existe aucune étude de qualité comparant les anti-inflammatoires non stéroïdiens entre eux. Le choix d’une molécule repose donc sur vos préférences et vos expériences antérieures. L’échec à un anti-inflammatoire n’est pas prédictif de votre réponse à un autre traitement anti-inflammatoire. Trouver le médicament qui vous convient peut donc nécessiter plusieurs tentatives.

Existe-t-il des précautions à prendre lors de la prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdien?

Les anti-inflammatoires présentent certaines contre-indications médicales (ex. contre-indication en grossesse selon les trimestres, contre-indication en insuffisance cardiaque) et interactions médicamenteuses (ex. médicament augmentant le risque de saignement, lithium) dont il faut tenir compte. Par conséquent, avant d’utiliser un nouveau médicament, il est préférable de vous renseigner auprès de votre pharmacien pour savoir si ce médicament vous convient. Le fait qu’un médicament soit disponible sans prescription ne signifie pas qu’il est sans danger ou qu’il soit indiqué de le prendre dans votre situation. 

Par ailleurs, puisque la grande majorité des anti-inflammatoires sont irritants pour l’estomac, il est recommandé de les prendre en mangeant. Le diclofénac de potassium (Cambia®) fait toutefois exception à cela puisqu’il est absorbé plus rapidement lorsqu’il est pris à jeun et qu’il est dilué dans une petite quantité d’eau (1 à 2 onces / 30 à 60 ml d’eau). Ainsi, malgré son goût assez prononcé (anis et menthe), il n’est pas conseillé de le diluer dans une grande quantité de liquide au risque de perdre sa rapidité d’action.   

Enfin, il n’est pas recommandé d’utiliser 15 jours ou plus d’anti-inflammatoires par mois, au risque de développer des céphalées médicamenteuses (céphalées rebonds). Pour en savoir davantage sur ce sujet, je vous invite à écouter la vidéo suivante de Migraine Québec : http://migrainequebec.org/project/la-cephalee-medicamenteuse/

Y a-t-il un avantage à combiner la prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdien à un triptan?

Oui, il est avantageux de combiner la prise d’un anti-inflammatoire non stéroïdien à un triptan. Des études ont démontré que la combinaison des deux traitements était plus efficace que les deux traitements pris séparément1. Ainsi, pour une migraine qui s’annonce plus difficile à traiter, il est avantageux de prendre votre triptan avec un anti-inflammatoire non stéroïdien.

Exemple de triptans : almotriptan, élétriptan, frovatriptan, naratriptan, rizatriptan, sumatriptan, zolmitriptan

Qu’en est-il des autres anti-inflammatoires non stéroïdiens?

Les autres anti-inflammatoires peuvent également être utilisés dans le traitement aigu des migraines. Cependant, le manque d’études cliniques rigoureuses nous incite à utiliser les traitements pour lesquels nous avons davantage de données cliniques. Quoi qu’il en soit, un médecin pourrait décider de vous prescrire un anti-inflammatoire non mentionné dans cet article pour une raison clinique : plus efficace pour vous comparativement aux autres molécules, formulations (ex. suppositoire) plus intéressantes dans votre situation, etc.

Y’a-t-il des contre-indications?

Les anti-inflammatoires présentent certaines contre-indications médicales (ex. contre-indication en grossesse selon les trimestres, contre-indication en insuffisance cardiaque) et interactions médicamenteuses (ex. médicament augmentant le risque de saignement, lithium) dont il faut tenir compte. Il faut également faire preuve de prudence lors de la prise d’anti-inflammatoire chez les patients atteints d’hypertension artérielle (la conduite à adopter en lien avec la prise d’anti-inflammatoire sera différente selon les anti-hypertenseurs utilisés chez le patient et selon le contrôle que nous avons sur sa tension artérielle ; dans certains cas, la prise d’anti-inflammatoire sera contre-indiquée) ou d’insuffisance rénale. Par conséquent, avant d’utiliser un nouveau médicament, il est préférable de vous renseigner auprès de votre pharmacien pour savoir si ce médicament vous convient. Le fait qu’un médicament soit disponible sans prescription ne signifie pas qu’il est sans danger ou qu’il soit indiqué de le prendre dans votre situation. 

Références

[1] Fédération des sciences neurologiques du Canada. Canadian Headache Society Guideline Acute Drug Therapy for Migraine Headache, septembre 2013. Site web : https://headachesociety.ca/wpcontent/uploads/2017/12/Worthington-acute-migraine-guideline-CJNS-2013.pdf

[2] Becker, W.J et coll. Lignes directrices sur la prise en charge en soins primaires des céphalées chez l’adulte. Can Fam Physician 2015 ; 61:e353-64

[3] Pour plus d’informations sur ce qu’est l’Annexe II, voir le lien suivant : http://www.monpharmacien.ca/mieux-comprendre-les-medicaments-en-vente-libre


Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

X