Quelques conseils pour éviter que la migraine gâche votre temps des fêtes

Par Migraine.com • Le 12 décembre 2014


Par Teri Robert.

La migraine, quelle plaie! Ça constipe, ça emmerde, ça fait ch… bon, je suis sûre que vous avez compris ce que je veux dire par ces qualificatifs quelque peu… scatologiques.

Durant le temps des fêtes, les répercussions de la migraine peuvent être amplifiées tellement la maladie influe sur notre capacité à participer aux fêtes et activités, même les plus modestes. Les migraines peuvent nous empêcher de participer aux activités festives au travail, aux fêtes de famille, aux cérémonies religieuses et plus encore.

Nous devons faire face non seulement à la douleur migraineuse, mais aussi à tous les autres symptômes à la fois physiques et émotionnels. Entre les crises, nous nous inquiétons du moment où la prochaine frappera. Quelle activité nous fera-t-elle encore manquer?

Deux sentiments se manifestent de manière particulièrement vive durant les fêtes :

  1. la culpabilité. Nous nous sentons souvent coupables et nous avons l’impression de laisser tomber les personnes les plus importantes pour nous. C’est peut-être parce que nous n’avons pas été capables de participer au magasinage des fêtes, à l’emballage des cadeaux, à la préparation des repas ou des festivités ou d’assister aux activités festives avec nos proches;
  2. l’isolement. Les migraines provoquent souvent un sentiment d’isolement, et plus que jamais durant cette période où il se passe tant de choses et où il y a tant à faire.

Ces sentiments de culpabilité et d’isolement risquent de s’aggraver si les personnes qui sont importantes pour nous ne comprennent pas la maladie et le fait qu’on n’a pas le choix de manquer des activités et de renoncer à faire tout ce qu’on voudrait et devrait faire.

Comme le temps des fêtes approche à grands pas, j’aimerais vous faire quelques suggestions pratiques et vous offrir 10 Things I Want to Share About Migraines (Dix choses que je veux vous dire au sujet des migraines), un document que vous pourrez imprimer et partager avec vos amis et vos proches qui, malheureusement, n’ont pas encore bien compris.

Quelques suggestions pour le temps des fêtes :

  • Lorsque c’est possible, reposez-vous. Les migraines peuvent frapper plus souvent et avec plus d’intensité lorsqu’on est fatigué. La nuit, faites en sorte d’avoir un sommeil de qualité et de dormir suffisamment. On recommande aux migraineux de se coucher à la même heure tous les jours, y compris les fins de semaine et les jours fériés. Si la sieste n’est pas un facteur déclenchant dans votre cas, prévoyez une sieste avant une activité et veillez à être bien reposé(e).
  • Choisissez l’endroit de l’activité. Préférez-vous recevoir à la maison où vous exercez un meilleur contrôle sur votre environnement ou préférez-vous que quelqu’un d’autre reçoive pour que vous n’ayez pas à vous occuper d’autant de préparatifs? Si vous préférez que les festivités aient lieu chez vous et que vos amis n’y voient pas d’inconvénients, recevez-les.
  • Planifiez ce que vous mangerez. Si certains aliments déclenchent vos migraines, planifiez à l’avance ce que vous mangerez. Si vous vous rendez à une activité où l’on servira de la nourriture, apportez un mets qui ne risque pas de déclencher la migraine et que vous pourrez partager.
  • En ce qui concerne l’alcool. Les boissons alcoolisées sont-elles un facteur déclenchant dans votre cas? Un soda ou un soda tonique avec de la lime sont des boissons rafraîchissantes, et elles ont l’air d’un cocktail. Elles vous permettent de vous intégrer au groupe sans risque de déclencher une migraine. Vous pouvez aussi acheter du champagne non alcoolisé.
  • Ne sautez aucun repas. Vous êtes invité(e) à un repas des fêtes? Sera-t-il servi à une heure plus tardive que celle à laquelle vous avez l’habitude de manger? Si c’est le cas, prenez une collation à la maison pour que le fait de manger plus tard ne déclenche pas une migraine.

Aider les autres à comprendre la migraine :

Parlons franchement. Les personnes qui sont véritablement vos amis feront un effort pour comprendre les migraines et les répercussions qu’elles ont sur vous.  Si elles ne sont pas intéressées à en savoir plus, vous devriez peut-être mettre fin à cette amitié.

J’ai préparé un document intitulé 10 Things I Want to Share About Migraines (Dix choses que je veux vous dire au sujet des migraines) que vous pourrez imprimer et partager avec vos proches. Alors, imprimez-le et conservez avec vous quelques exemplaires que vous leur remettrez. Si vous préférez l’envoyer par courriel à vos amis, vous pouvez aussi le télécharger et l’ajouter en pièce jointe à vos courriels.

Joyeuses fêtes!


Article gracieuseté de Migraine.com. Cet article a été traduit de l’anglais avec l’autorisation expresse et ne peut être copié ou reproduit sans l’autorisation écrite de Migraine.com/Health Union LLC.

Consultez aussi


S’abonner
Avisez-moi lors de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
X