Ce que vous devez savoir sur la migraine vestibulaire

Par Migraine Again • Le 25 novembre 2020


Dr Andrew Charles répond aux questions les plus courantes.

Article rédigé par Andrew Charles, M.D. | 4 nov. 2020 | Révision médicale par Amaal Starling, M.D.

Article gracieuseté de Migraine Again. Cet article a été traduit de l’anglais avec l’autorisation expresse et ne peut être copié ou reproduit sans l’autorisation écrite de Migraine Again. Voici l’article original : https://www.migraineagain.com/vestibular-migraine/

Qu’est-ce que la migraine vestibulaire?

En médecine des céphalées, la migraine vestibulaire s’applique à une personne aux prises avec des crises présentant des symptômes vestibulaires d’intensité modérée ou aiguë sur une durée pouvant varier entre 5 minutes et 72 heures, et dont au moins la moitié de ces crises sont associées à des caractéristiques migraineuses typiques. La plupart des gens qui reçoivent un diagnostic de migraine vestibulaire éprouvent des symptômes vestibulaires aigus, qui sont une composante particulièrement invalidante de leurs crises de migraine.

Les symptômes vestibulaires sont des symptômes générés par le système vestibulaire, qui comprend essentiellement l’oreille interne et ses connexions avec le cerveau, où les influx de l’oreille interne sont traités. L’oreille interne consiste en une série de canaux remplis d’un fluide et tapissés de poils qui ont de petits poids (des cristaux de calcium) sur eux. Selon la position de votre tête ou de votre corps dans l’espace, le fluide se déplace et déclenche des mouvements de ces poils, qui envoient alors des signaux à votre cerveau sur la position de votre corps dans l’espace. Ces signaux sont acheminés le long du huitième nerf crânien vers les régions appelées les noyaux vestibulaires à la base du cerveau, là où ils sont traités.

Les symptômes découlant d’un problème avec ce système sont des étourdissements et des vertiges. Fondamentalement, un vertige est une impression de mouvement. Il peut se produire spontanément, comme lorsqu’une personne est simplement assise et qu’elle commence à sentir un tournoiement, ou au moment de changer de position, comme en pivotant la tête sur un côté ou encore en se retournant ou en se redressant dans le lit. Dans certains cas, les vertiges ou les étourdissements peuvent être déclenchés par des stimulations visuelles, en regardant un schéma particulier.

Un élément clé à souligner est que la migraine peut être associée non seulement à des symptômes d’étourdissements ou de vertiges, mais aussi à des problèmes de santé bien connus pour déclencher des vertiges. Les personnes souffrant de migraine sont beaucoup plus susceptibles de vivre avec un problème appelé le vertige positionnel paroxystique bénin et sont aussi plus susceptibles d’avoir la maladie de Ménière ou le syndrome de Ménière. Ces deux affections sont soupçonnées d’avoir des effets sur le système vestibulaire. Dans certains cas, il peut être difficile de faire la différence entre ces problèmes de santé et de déterminer si une personne souffre de migraine vestibulaire ou d’un de ces autres symptômes vestibulaires fondamentaux. Il est pourtant important de faire cette distinction, car des traitements distincts existent pour ces problèmes autres que la migraine vestibulaire, qui est habituellement traitée à l’image de la migraine en général1.

Dois-je compter sur un médecin pour obtenir un diagnostic de migraine vestibulaire?

Oui. Il est important d’écarter les autres causes des symptômes vestibulaires susceptibles d’être traitées différemment.

Quels sont les signes et les symptômes de la migraine vestibulaire?

Les symptômes de la migraine vestibulaire englobent les symptômes de la migraine en plus des vertiges, qui peuvent survenir lors des crises de migraine, mais aussi de manière indépendante dans certains cas. Les vertiges peuvent être internes, en laissant une impression que le corps bouge, ou externes, en donnant l’impression que le décor environnant bouge. Les sensations de vertige sont couramment accompagnées de nausées. Les nausées sont donc un autre symptôme important lorsqu’une personne éprouve des vertiges ou des étourdissements2.

Quelles sont les causes de la migraine vestibulaire?

On soupçonne que certains des mécanismes en cause (comme l’augmentation des taux de CGRP) dans le déclenchement des douleurs, des nausées et de la sensibilité sensorielle lors d’une crise de migraine peuvent également avoir des effets sur le système vestibulaire. Le système vestibulaire périphérique, soit l’oreille interne, pourrait être en cause, ou encore la partie du cerveau qui traite les influx provenant du système vestibulaire périphérique3.

Quelle peut être la durée d’une crise de migraine vestibulaire?

De manière générale, une crise dure de 4 à 72 heures. Cependant, des symptômes vestibulaires indépendants d’une crise de migraine peuvent avoir une durée beaucoup plus courte. La définition officielle ayant cours suggère qu’il est possible d’éprouver des symptômes vestibulaires pendant aussi peu que 5 minutes dans le cadre d’une crise de migraine vestibulaire.

Quelles sont les directives de traitement de la migraine vestibulaire et les options offertes pour soulager la douleur?

Il s’agit des mêmes traitements utilisés pour la migraine, en particulier pour traiter la douleur associée à la migraine vestibulaire. La question la plus importante est la suivante : existe-t-il des thérapies spécifiques, que ce soit pour soulager les symptômes vestibulaires, traiter une crise ou offrir des soins préventifs, qui sont indiqués pour quelqu’un aux prises avec une migraine vestibulaire?

Quelques expériences indiquent que certaines approches de médication spécifiques peuvent être plus efficaces chez les personnes aux prises avec la migraine vestibulaire. Un des médicaments en cause est l’acétazolamide, qui porte le nom de marque Diamox. Il s’agit d’un diurétique doux qui agit sur une enzyme dont on croit qu’elle a un effet sur l’équilibre du fluide dans l’oreille interne. Son utilisation la plus probable est en cas de crise, durant un jour ou deux, afin de traiter des crises particulières.

Dans les cas de vertiges importants, des benzodiazépines sont parfois utilisées, notamment le lorazépam. Cependant, ces médicaments doivent être utilisés avec prudence en raison des risques d’accoutumance et de dépendance ainsi que des effets du sevrage.

Un autre traitement pour lequel les preuves sont limitées est l’utilisation de diurétiques en général. Certaines indications laissent présager un chevauchement entre les mécanismes de la maladie de Ménière et ceux de la migraine vestibulaire. Ainsi, des diurétiques doux pourraient présenter des avantages. Un de ces diurétiques est un médicament appelé spironolactone. En plus d’agir comme diurétique, il pourrait permettre de traiter la migraine par d’autres mécanismes4.

Certaines hypothèses avancent que des crises de migraine vestibulaire pourraient être déclenchées par des apports élevés en sodium. Ainsi, un régime faible en sodium pourrait aussi être envisagé.

Une dernière remarque digne de mention repose sur l’idée de la présence de CGRP dans le système vestibulaire. Il en découle un grand intérêt envers la possibilité que les thérapies ciblant les CGRP (les gepants et les anticorps monoclonaux) soient particulièrement efficaces pour traiter la migraine vestibulaire.

Quelques conseils pour vivre avec la migraine vestibulaire?

Il est important de comprendre et de reconnaître les effets des symptômes vestibulaires sur votre fonctionnement. Même s’ils sont passagers, ils sont souvent profondément invalidants et peuvent générer un sentiment de crainte. Les spécialistes de la migraine reçoivent souvent des témoignages de gens aux prises avec des vertiges aigus qui disent se sentir comme s’ils allaient mourir. Dans ce contexte, tenter de réduire la peur peut être salutaire. Il est important de travailler avec un fournisseur de soins de santé pour trouver la thérapie la plus efficace5.

Cet article a été préparé par Angie Glaser et Elizabeth DeStefano à partir d’un entretien réalisé avec Rebecca Brook, infirmière praticienne. Paula K. Dumas a également apporté sa contribution au contenu, qui a été examiné par Dr Starling et Dr Charles.

Références

  1. Lempert T, von Brevern M. Vestibular Migraine. Neurol Clin. 2019 Nov;37(4):695-706
  2. Charles, Andrew. N Engl J Med 2017;377:553-61
  3. O’Connell Ferster AP, Priesol AJ, Isildak H. The clinical manifestations of vestibular migraine: A review. Auris Nasus Larynx. 2017 Jun;44(3):249-252
  4. Lauritsen CG, Marmura MJ. Current Treatment Options: Vestibular Migraine. Curr Treat Options Neurol. 2017 Sep 30;19(11):38
  5. Charles, Andrew. The pathophysiology of migraine: implications for clinical Management. Lancet Neurol. 2017, article publié en ligne le 8 décembre 2017

Une réponse à “Ce que vous devez savoir sur la migraine vestibulaire”

  1. Avatar Monique Bureau dit :

    Bonjour,

    y-a-t-il un lien fait avec les otites a repetitions lors de l’enfance ou toute autre pathologie de l’oreille ?

    Merci
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

X