Protection

Par Maryse Loranger • Le 1 décembre 2022


L’égo est le personnage qu’on s’est créé à partir de nos blessures. Le personnage est la somme des couches de protection. Ces affirmations ont été jetées dans les premières minutes d’une retraite à laquelle j’ai participé il y a quelques semaines. Ces deux phrases résonnent en moi comme le clocher d’une église. Ceci est donc mon texte livré pour vous. (son de clochette)

Le personnage

Mes larmes se sont mises à couler sans retenue. Je réalisais le chemin parcouru, mais tout le chemin à faire encore en avant de moi. Vais-je arriver un jour au fil d’arrivée? Est-ce qu’on réussit à se départir de ce personnage qui nous habille les épaules comme une couverture lestée de 15 livres? Il y a quelques années, mon amie Claire m’a parlé du personnage que l’on se fait pour se protéger. Je ne comprenais pas de quoi elle me parlait et pourtant cela semblait si important. À ce moment-là, j’étais propriétaire d’un superbe studio de mouvement et de bien-être, et me sentais sur mon X comme on dit. J’avais changé de profession, car les défis de migraineuse ne me permettaient plus de poursuivre ma carrière d’enseignante. À partir de mon expérience avec la migraine chronique et la dépression (pas nécessairement dans cet ordre, car ceci demeure un mystère), j’ai voulu aider le monde à se sentir mieux dans leur corps et dans leur esprit.  « Anima sana in corpore sano », soit une âme saine dans un corps sain comme le dit si bien cette campagne publicitaire de Asics. Pourtant, j’avais encore des crises de céphalées et de migraine dont les échos me laissaient souvent sans énergie, avec des douleurs corporelles non expliquées qui me submergeaient d’anxiété. Mais ça, personne ne le voyait et je n’en parlais pas. Quelle honte de se plaindre, je me disais. Il y avait tout de même une amélioration de ma situation. J’étais passé de 28 à 15 migraines par mois. Un succès quoi! Mon personnage était en mode déni de mon état émotionnel et de ma vie affective qui, comme un autobus qui perd une roue sur l’autoroute, claudiquait à en perdre pied. 

Mais comme vous le savez, ceci est un blogue et donc il y a autant de perception du personnage que de gens qui préfèrent les œufs tournés ou en miroir. Et vous, comment prenez-vous vos oeufs le matin?

Le temple

J’avais construit un mur invisible afin de me protéger du danger de la vérité. Le choc des émotions était amorti brique par brique comme on bâtit un sanctuaire. Je cachais tout ce qui pouvait me trahir aux yeux des autres et même à mes propres yeux. Parfois, on pense que de ne pas regarder ses monstres fait en sorte que personne ne les voit. C’est une fausse croyance. 

Peur du jugement, peur du regard extérieur, peur à en mourir. De l’extérieur, j’étais cette fille zen, mais dynamique, docile, avec du caractère, pleine d’ouverture et d’idéaux déterminés. Je vendais bien mon personnage. Mais à quel prix? Je terminais mes journées brulée et morte par en dedans. Je ne me donnais pas la permission de vivre ma détresse. Je me disais que je faisais partie des privilégiées de pouvoir rebondir et de vivre ce nouveau rêve après cette longue période au noir opaque. Je ne me donnais aucune liberté de reconnaître les coups durs encaissés émotionnellement et enracinés dans mon corps depuis tellement d’années. Car mon corps, lui, avait tout imprégné et solidifié les traumatismes de l’enfant qui ne comprend pas et de l’adulte qui cherche toujours les réponses. De nouvelles blessures ajoutées à des carences d’une autre génération et des mesures de protection s’empilaient jour après jour pour en construire tout un temple. Un temple qui ne m’appartenait pas totalement, mais dont quelques chambres situées dans les bas-fonds avaient été habitées par des fantômes d’un passé qui venaient me hanter dans mon présent, bien malgré moi. 

Émotions

À méditer: 

Le mot « émotion » provient du mot « émouvoir ». Il est basé sur le latin emovere, dont é signifie « hors de » et movere signifie « mouvement ». – Wikipedia

L’émotion est reliée au sentiment et plus encore, une émotion est une réaction psychologique et physique à une situation. – Larousse

La maladie neurologique, invisible et chronique de la migraine a donné un sens à ma nouvelle vie. Aider les autres à se sentir mieux dans leur corps vient compléter ma démarche personnelle vers l’épanouissement du corps et la libération des émotions enfouies. Une impression d’autoaccomplissement ou du moins d’accomplir quelque chose de valable. J’essayais de sortir d’une longue période de noirceur. Une matière si opaque qu’elle avait envahi tous les coins de ma vie jusque dans mon propre appartement, toute toile tirée, toute lumière chassée. Je passais du deuil de ma vie à la communio (latin) soit la communion d’idées et de sentiments relatifs à la santé globale. Je pouvais enfin mieux gérer les émotions du présent et libérer les émotions du passé.

À travers la maladie de la migraine, je découvre de nouvelles habiletés enfouies en moi que je n’aurais probablement jamais vues. La migraine me permet de voir les besoins criants de mon personnage, grand protecteur des blessures d’enfance. De les voir m’aide à les écouter à travers mon corps. Le corps ne ment jamais. Il est donc possible de se servir de notre corps comme un outil privilégié pour ressentir les émotions en mouvement et libérer les stagnations.

Il y aurait tant à dire sur l’impact des émotions sur notre état de santé globale. Mais je vous laisse avec ces quelques lignes en espérant que ces mots vous parleront aussi franchement qu’ils ont su vibrer en moi.

C’est le modèle émotionnel de l’enfant que nous étions qui réagit au présent de l’adulte que nous sommes devenu.  – Betty

Avec douceur,

Maryse Loranger

 

Pour poursuivre votre lecture :

 


S’abonner
Avisez-moi lors de
guest

2 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marie Pagé
il y a 24 jours

Tellement bien écrit et vrai. La dernière phrase va me trotter dans la tête longtemps. Merci Maryse

Maryse Loranger
Maryse Loranger
il y a 22 jours
En réponse à  Marie Pagé

Merci Marie pour ton commentaire. Je te souhaite une très belle année 2023 tout en douceurs, en joies et en bonheur!