Oxygénothérapie et céphalée de Horton

Par Migraine Québec • Le 8 avril 2016


La crise de céphalée de Horton : une douleur insupportable

La crise de céphalée de Horton est une des pires douleurs connues par l’être humain. De l’avis des personnes qui en souffrent, la douleur est atroce. Il n’est pas rare de voir des patients pleurer, s’agiter, se frapper eux-mêmes, s’évanouir ou songer au suicide durant ces terribles épisodes.

Avec l’arrivée du sumatriptan injectable dans les années 1990, les personnes atteintes de Horton ont connu une amélioration de leur qualité de vie. L’injection de sumatriptan agit rapidement et peut calmer la crise. Le vaporisateur intra-nasal de Zomig peut aussi aider.

L’oxygène avec ventimasque pour la crise de céphalée de Horton

L’oxygène inhalé est une autre option, essentielle si la personne ne peut pas utiliser le sumatriptan (contre-indication médicale, effets secondaires) ou si elle a plusieurs crises par jour (il y a une limite théorique de 2 utilisations de triptan par 24 h alors que certains clusters ont 6 à 8 crises par jour).

L’oxygène n’est pas un traitement parfait. Plusieurs patients disent qu’il agit moins rapidement que le sumatriptan, et qu’il ne fait parfois que repousser la crise.

Ceci dit l’oxygène a aussi des avantages : il est totalement sécuritaire, et peut être utilisé sans limitation. Il peut aussi être combiné aux triptans si les crises sont sévères.

Comment obtenir l’oxygène inhalé médical chez soi?

Pour essayer ce traitement, vous devez bénéficier du Programme National d’Oxygénothérapie à Domicile (PNOD). Il n’y a pas de frais à débourser. L’oxygène est payé par ce programme, et non par la RAMQ. Il s’agit d’une situation exceptionnelle dont plusieurs médecins ne sont pas au courant.

Des compagnies privées fournissent des bonbonnes d’oxygène, mais si vous souffrez de céphalée de Horton, vous ne devriez pas payer pour ce service médical reconnu.

Céphalée de Horton et apnée du sommeil, un même traitement?

Certaines personnes vivant avec la céphalée de Horton font aussi de l’apnée du sommeil. Par contre, on ne recourt pas à la même oxygénothérapie dans ces deux cas.

Pour la céphalée de Horton, on utilise un ventimasque, avec lequel le patient inspire activement l’oxygène concentré. Pour l’apnée du sommeil, on utilise un CPAP (ventilation à pression positive continue). Cet appareil pousse l’air dans les poumons du patient endormi avec des voies respiratoires bloquées.


Références

French guidelines for diagnosis and treatment of cluster headache (French Headache Society).
Donnet A, et al, French Headache Society.
Rev Neurol (Paris). 2014 Nov;170(11)

EFNS guidelines on the treatment of cluster headache and other trigeminal-autonomic cephalalgias.
May A, Leone M, Afra J, Linde M, Sándor PS, Evers S, Goadsby PJ; EFNS Task Force.
Eur J Neurol. 2006 Oct;13(10):1066-77.

Oxygen treatment of cluster headache: a review.
Petersen AS, Barloese MC, Jensen RH.
Cephalalgia. 2014 Nov;34(13):1079-87.


 

Consultez aussi

Pour plus d’information (en anglais seulement)


S’abonner
Avisez-moi lors de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Luc Léger
Luc Léger
il y a 4 années

Bonjour,
J’ai souffert de ces maux de tetes pendant 13 ans. Apres huit ans environ, avec un spécialiste de l’Université d’Ottawa qui souffrait lui aussi de ceci il a trouvé la bonne combinaison de médicaments pour moi. Prednisone (50mg pour commencer) avec le méthysergide pendant environ 1 mois . Ceci a fonctionné pour moi.

X