Qu’est-ce que la céphalée de Horton?

Par Migraine Québec • Le 1 avril 2013


La céphalée de Horton se nomme aussi algie vasculaire de la face ou cluster headache en anglais. Il s’agit d’une maladie qui touche 4,3 hommes pour une femme.

Signes et symptômes

La céphalée de Horton est caractérisée par des crises de douleur très intense, d’un seul côté du visage, en général autour de l’œil, dans la tempe, mais parfois aussi dans les dents, l’oreille et le cou.

Les crises généralement entre 15 minutes et 3 heures.

Elles sont souvent accompagnées de différents symptômes du même côté de la douleur : 

  • larmoiement,
  • congestion nasale,
  • écoulement du nez,
  • fermeture de la paupière,
  • rougeur de l’œil.

Une transpiration du front ou du visage ou un rétrécissement de la pupille peuvent également survenir, toujours du même côté que la douleur.

Les patients ont tendance à être agités et irritables durant les crises.

Fréquence des crises

Le nombre de crises varie de 1 par 2 jours à 8 par jour. Les crises surviennent parfois aux mêmes heures régulièrement, souvent la nuit. Elles viennent par périodes de quelques semaines ou mois, parfois durant certaines saisons.

Plusieurs personnes ont une forme épisodique de la céphalée de Horton, c’est-à-dire qu’elles ont des crises pendant plusieurs semaines consécutives, puis vivent une période de rémission de plusieurs mois. Dans les cas chroniques, les crises surviennent de façon récurrente sans période de rémission significative.

Déclencheurs

L’alcool peut être un déclencheur des crises. 

Causes de la céphalée de Horton

La cause exacte de la céphalée de Horton est inconnue. La théorie la plus plausible à ce jour concerne une glande du cerveau qui se nomme l’hypothalamus. Cette glande contrôle les cycles éveil-sommeil et la sécrétion de plusieurs hormones. On pense que quelque chose en lien avec l’hypothalamus déclenche la crise qui active les structures responsables de la douleur de la face, avec une réaction réflexe qui entraîne le larmoiement, la congestion nasale et les autres signes et symptômes associés.

Différences entre la céphalée de Horton et la migraine

La céphalée de Horton et la migraine sont deux maladies qui se ressemblent, mais qui sont différentes et se traitent différemment.

Les crises de céphalée de Horton durent moins de 3 heures, alors que les migraines durent plus de 4 heures. Plusieurs autres différences permettront à votre médecin de différencier les deux types de crises.

Diagnostic de la céphalée de Horton

La céphalée de Horton est une maladie peu connue. Certains de ses signes et symptômes s’apparentent à d’autres conditions, par exemple une douleur dentaire ou une sinusite. Pour ces raisons, le diagnostic de la céphalée de Horton peut être retardé.

Hérédité et génétique

La céphalée de Horton n’est pas considérée comme une maladie génétique. Il existe de rares cas familiaux, mais la plupart du temps il n’y a pas de transmission héréditaire.

Risques de complications

La céphalée de Horton a tendance à s’améliorer avec le temps, surtout après l’âge de 60 ans. Elle n’augmente pas le risque de paralysie, de convulsions ou de complications au cerveau. Les crises n’abîment pas le cerveau, même si elles sont très douloureuses. Il n’y a pas de lien connu avec des anévrismes ou d’autres malformations. La céphalée de Horton peut être associée avec des tumeurs bénignes de la glande hypophyse.

Traitements

Traiter les crises

Les crises de céphalées de Horton se traitent habituellement avec un médicament de la famille des triptans ou par oxygénothérapie.

Triptan

Le triptan généralement le plus efficace pour soulager une crise est le sumatriptan sous forme injectable (Imiject). La formulation injectable agit plus rapidement, c’est pourquoi on la préfère généralement à une autre forme. Toutefois, le sumatriptan existe aussi sous forme de vaporisateur nasal (Imitrex), tout comme le zolmitriptan (Zomig), un autre triptan utilisé pour soulager la céphalée de Horton. Il existe cependant certaines contre-indications : maladies cardiovasculaires ischémiques, AVC, angine de Prinzmetal et hypertension artérielle mal contrôlée.

Oxygénothérapie

L’oxygénothérapie, quant à elle, consiste à administrer de l’oxygène par un masque afin de soulager la crise. Au Québec, il est possible d’avoir accès à l’oxygénothérapie à domicile grâce à un programme spécialisé.

Autres traitements de crise

D’autres traitements pharmacologiques peuvent être tentés si les triptans et l’oxygénothérapie ne sont pas efficaces ou sont contre-indiqués. Ces traitements sont généralement moins étudiés (par exemple, l’utilisation de lidocaïne intranasal).

Diminuer la fréquence des crises

Traitement pharmacologique

Un traitement préventif peut être débuté pour diminuer la fréquence des crises. L’agent de première intention est le verapamil (Isoptin). Un ajustement graduel de la dose est nécessaire afin de s’assurer qu’il est bien toléré. Ce médicament n’est pas efficace instantanément. Quelques semaines de traitement peuvent être nécessaires avant de remarquer la diminution de la fréquence des crises.

La prednisone peut également être utilisée seule ou en combinaison avec le verapamil pour une courte période.

D’autres traitements préventifs existent : 

  • lithium,
  • topiramate (Topamax),
  • galcanézumab (Emgality), un anticorps monoclonal sous forme d’injection sous-cutanée.

Techniques de neurostimulation

Il existe des techniques de neurostimulation qui ont pour but de prévenir les crises de céphalée de Horton. Il s’agit de techniques expérimentales qui nécessitent d’être étudiées davantage mais qui sont prometteuses. Ces interventions sont réalisées dans des centres spécialisés comme le CHUM, qui offre depuis 2010 un programme de stimulation du nerf occipital.

Révision par Gwenaëlle Poulin-Gagnon, pharmacienne, le 27 mars 2024.


Consultez aussi

Groupe d’entraide – Céphalée de Horton


S’abonner
Avisez-moi lors de
guest

22 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Rochette
Daniel Rochette
il y a 3 années

J’ai 57 ans, je suis diagnostiqué depuis que j’ai 25 ans.
Ca faisais trois ans que je n’en avais pas fait 2017 et la du jour au lendemain boom c’est reparti. Ma dernière crise avais duré 4 mois.
J’espère ne pas avoir à vivre ça encore. Présentement 3 à 4 céphalée par jour. Traitement de fond au verspamil et injection d’imitrex.

Andreanne
Andreanne
il y a 3 années

Bonjour je me présente mon est Andréanne Vallieres depuis 3 ou 4 ans environ j’ai des douleurs faciales très intense seulement dun côté du visage j’ai vue mon médecin il ma prescrit du submatriptan par contre le médicament ne fait pas toujours effet assez rapidement j’aimerais savoir quel genre de spécialiste aller voir je ne sais plus trop quoi faire !!j’ai vue chiro ostéopathe en vain.. merci de me répondre dune fille désespéré 😔

Édimestre
il y a 3 années
En réponse à  Andreanne

Bonjour,

Le mieux serait de consulter un médecin neurologue spécialiste de la migraine et des céphalées. C’est le médecin généraliste qui peut vous y référer. L’attente peut cependant être longue. En attendant, n’hésitez pas à discuter avec votre médecin d’autres possibilités de traitements.

Notre article « Qui consulter? » peut peut-être vous aiguiller : https://migrainequebec.org/ressources/qui-consulter/

Si vous avez envie d’échanger avec d’autres personnes qui vivent avec la migraine ou des céphalées, je vous invite à rejoindre notre groupe privé sur Facebook, Partage Migraine Québec : https://www.facebook.com/groups/312758085805229 Le groupe est très actif et offre un grand soutien au quotidien pour les participant(e)s.

Bon courage! Ça peut être très pénible de vivre avec des crises sur lesquelles on a peu de contrôle, mais beaucoup de personnes finissent par trouver le traitement qui leur convient.

Sacha spooner
Sacha spooner
il y a 2 années
En réponse à  Andreanne

Salut andreanne…la seul personne qui peu vraiment te diagnostiquer cette maladi de mar#^# ces unneurologue…demande a ton medecin de famille pour avoir un rendez vous (moi sa avait ete vraiment rapide) si tu na pas de medecin tu peu aller au clsc et demander pour avoir un rendez vous mes sa peu prendre plus de 6mois 🙁

Eric
Eric
il y a 1 année
En réponse à  Andreanne

Moi avec le verapamyle ça m’a aider malgré j’ai de nombreuses crise encore. J’ai aussi les injection à l’imitrex qui m’aide bcp à enlever la douleur en 10min.

Abdel
Abdel
il y a 1 année
En réponse à  Eric

Bonjour Éric, ça fait combien de temps que vous prenez le verapamil ( lodical 240 mg ?). J’ai ce traitement avec du Medrol 64 mg . Et quand une crise surgit, je prend un zolmitriptan qui attenue les crises. Mais pour le verapamil je m’en méfie .
C’est pour cela que je pose la question.
Merci d’avance.

Jean-Luc legere
Jean-Luc legere
il y a 2 années

Jai 37 ans , je suis diagnostiquer Algie vasculaire de la face depuis lage de 17..18 ans.. sles criss vien et sent va sans prevenir.. mais quand il sont la .. jsuis pris avec sa 2 a 6 mois minimum. Des crise dune duree 45 min a 2h avec un leger repis entre 5 a 10 min et Bang une autre crise.. et ainsi de suite a retetition .., jai entre 10 et 15 crise par jour .. sa me rend invalide le temp sa dure et ses lenfer , jdirais meme plus que lenfere est le paradie a coter de sa… douleur asser extremement intense .. jfini par tomber evanouie a momment donner parce que jai pu energie pour endurer sa.. ses juste trop .. et quand je reussi finalment a dormi.. ben Bang une crise encore.. je souhaite pas sa a personne du tout.. le pire martyr qu’un humain peut avoir a endurer et vivre

Nicolas
il y a 2 années

Bonjour j’ai 19ans ça fait 3 jour que j’ai très mal pendant 2-3h j’en peu plus je ne sait pas quoi faire je n’est pas encore était voir de medecin

Edimestre
il y a 2 années
En réponse à  Nicolas

Bonjour Nicolas,

La première étape dans la prise en charge de la migraine ou d’une autre céphalée est de consulter votre médecin de famille. Par la suite, il peut être nécessaire de consulter un ou une spécialiste des céphalées.

Pour vous aider dans cette démarche, lisez cette page : https://migrainequebec.org/ressources/qui-consulter/

Samuel
Samuel
il y a 2 années

Bonjour, mon nom Samuel. Sa fait présentement 6 ans que je suis diagnostiqué algie vasculaire faciale et après une période de 4 mois a faire des crises de 4h30 a 16h00 tout les jours, j’ai finalement eu ma première journée sans douleur … Wow ses fou comment la vie est belle durant cette seule accalmie … J’ai changer l’intégralité de mes habitudes de vie pour éviter les éléments déclencheur mais ses pas parfait… Je sais pas pour vous mais j’ai finalement réussi as trouver quelque élément que je crois relier mais je doit encore valider avec ma neurologue.. avant chaque crise j’ai une perte de contrôle de ma chaleur corporelle ses a dire je deviens glacé et brûlant en peu de temps et personnellement quelques jours avant j’ai des périodes d’insomnie accompagné d’un surplus d’énergie inexplicable.. avez vous aussi certain signe avant coureur car personnellement je ferais tout pour éviter des crises ou trouver des moyens plus naturel que la médication pour m’aider car je vien de faire arrêter tout traitement préventif a cause des nombreux effets secondaires qui me pourrissent la vie a long terme et je conserve toujours la médication pour traiter mais je veut diminuer la fréquence… Présentement je suis cycler a 21 jour entre les périodes de crise qui peuvent durer 4 jour et avoir entre 5 et 15 épisodes de douleurs par jour…

Dernière édition il y a 2 années par Samuel
Edimestre
il y a 2 années
En réponse à  Samuel

Bonjour,

Voici quelques ressources qui pourraient vous intéresser en lien avec ce que vous mentionnez :

-Guide de traitement de la migraine chronique : https://migrainequebec.org/guide-de-traitement-de-la-migraine-chronique/

– Les causes et les déclencheurs de la migraine : https://migrainequebec.org/les-causes-et-declencheurs-de-la-migraine/

– Produits de santé naturels pour la migraine : questions fréquentes : https://migrainequebec.org/produits-de-sante-naturels-pour-la-migraine-questions-frequentes/

– Produits naturels et migraine : https://migrainequebec.org/video/produits-naturels-et-migraine-2/

Enfin, si vous avez d’échanger avec d’autres personnes vivant avec la migraine ou des céphalées, joignez-vous à nos initiatives d’entraide :

-Groupe Facebook privé : https://www.facebook.com/groups/312758085805229

-Groupes d’entraide virtuelle sur Zoom : https://migrainequebec.org/ressources/groupes-dentraide/

Nous vous souhaitons un bon courage dans vos démarches.

Samuel
Samuel
il y a 1 année
En réponse à  Edimestre

Merci bcq pour les infos

Martin
Martin
il y a 1 année

AVIS IMPORTANT à ceux qui en souffrent et qui cherchent encore un traitement.
Parlez à votre médecin de Emgality !
J’ai commencé ce traitement il y 2 ans à l’essai qui venait à peine d’être homologué au Canada et ça a changé ma vie. Sans disparaître complètement ça a diminué la fréquence d’au moins 80-90%. Je suis passé de 5-6 crises atroces
de 1h30 par jours à 1-2 max par semaine et parfois 1-2 semaines sans en avoir.
Quelques petites ici et là mais rien de comparable.
C’est en injection de 3 seringues 1x par mois.
Jumelé avec le verapamil.
J’espère que ça pourra aider certains d’entre vous à calmer vos souffrances.

Dany Bérubé
Dany Bérubé
il y a 11 mois

Bonjour, quelle horrible maladie. Je suis actuellement dans une « grappe ». Mon doc m’as prescrit du sumatriptan en injection. J’ai fait ma première injection hier. La bonne nouvelle 5 minutes plus tard, mon mal de tête était complètement disparu. Par contre, après l’injection, j’ai senti une chaleur m’envahir mon cou se raidir. Un genre de malaise généralisé d’environ 15 minutes mais rien d’insurmontable. La question, est-ce que ca s’estompe à force de l’utiliser? Aussi, est-ce qu’il y a un danger d’adiction à ce médicament? J’aimerais limiter l’utilisation de médicament autant que possible. J’ai lu que le botox aidait, quelqu’un sait ou on peut faire ce traitement dans la grande région de Montréal? Merci pour votre aide.

Edimestre
il y a 11 mois
En réponse à  Dany Bérubé

Il faudrait regarder avec votre pharmacien ou votre médecin traitant. Certains médicaments occasionnent des effets secondaires, mais chaque personne réagit différemment pour chaque médicament.

M. André Poirier
M. André Poirier
il y a 10 mois

J’étais atteint de la céphalée de Horton de façon chronique et épisodique pendant 30 ans Pendant 8 ans 7 jrs 7 ensuite comme la plupart des Céphaléens je suis revenu épisodique. L’oxygène m’a beaucoup aidé, avec une sortie de 10 à 15 LPM durant 15 à 20 minutes et ensuite je pouvais reprendre parfois une vie normale. À l’époque avec l’aide du défunt neurologue Dr Meloche, neuro Dr Pépin et le Dr Joly ns avions fondé l’association des Céphaléens . J’ai donné qqs conférences sur Horton accompagné de psychologues et de médecins. J’ai surtout beaucoup appris sur cette maladie lorsque des scientifiques du CRIC et des neurologues ont étudié de près mon cas et fait qqs expériences. Suite à des études le pourcentage ( qui ne sont pas confirmé ) avant le barème était de 7 hommes atteints pour 1 femme maintenant aux dernières nouvelles 5 hommes pour 1 femme. Avant de quitter je tiens à sympathiser avec vous tous qui êtes atteints de cette fichu maladie

Steve
Steve
il y a 9 mois

Bonjour je m’appelle Steve je fait des céphalées de hurton depuis que j’ai 26 ans et j’en est 38 présentement! J’ai pas de traitement de fond mais j’ai de l imitrex injection et oxygène à la maison ! J’ai fait un infarctus en 2016 et est ce que vous penser que le traitement de fond verapamyl pourrais être bien ! Car je c’est qu’il peut être contradictoire avec les cardiaques
merci beaucoup

Edimestre
il y a 9 mois
En réponse à  Steve

Bonjour,
Pour avoir des réponses de fonds à vos questions concernant votre état en particulier, nous vous recommandons de consulter votre professionnel·le de la santé.

Manon tremblay
Manon tremblay
il y a 6 mois
En réponse à  Steve

Essayez le cbd. en goutte 46ml vous le trouverai à la société du canabis, avec ça je ne prend plus de Triptan c est vrment efficace pour ce genre de douleurs en complément avec mgality depuis 3 ans… Je suis de sherbrooke

Michel
Michel
il y a 7 mois

Je souffre de cette maladie depuis plus de 50 ans. À force de noter tout ce que je pouvais me rappeler avant les crises, j’ai découvert que la cantaloupe déclenchait mes crises. Après avoir arrêté d’en consommer, mes crises on diminués de 60%. J’ai continué de noter et plus tard, j’ai constaté que l’ananas déclenchait aussi mes crises. Je suis passé de 5 ou 6 épisodes par année à une ou deux depuis maintenant une dizaine d’années et elle ne dure qu’environ deux semaines. Je suis toujours à noter ce que je mange avant mes crises. En espérant que ça aide quelqu’un!

Edimestre
il y a 7 mois
En réponse à  Michel

Merci de votre partage.

Yassine
Yassine
il y a 3 mois
En réponse à  Michel

Prenez-vous des produits alcoolisés, si oui peut être penser à arrêter complètement. J’ai eu des crises entre 1993 et 2014. Lorsqu’en 2014 j’ai arrêté toute boisson alcoolisée, je n’ai plus eu de crise et ce jusqu’aujourd’hui; 10 années plus tard!