Céphalée de Horton et alcool

Par Migraine Québec • Le 14 juin 2014


Question du patient

Je suis exaspérée, je ne sais pas ce que j’ai et je voudrais absolument trouver. J’ai bien lu votre document sur les céphalées de Horton et j’ai quelques questions à ce propos.

Durant la période des fêtes, je n’ai pas vraiment touché à l’alcool, d’ailleurs, je n’aime pas vraiment cela à vrai dire, si je bois, c’est aux occasions uniquement et c’est seulement un petit verre de vin ou de punch. Je suis plutôt une femme qui boit des boissons gazeuses. Bref, durant la période des fêtes, j’ai bu 2 verres de punch et comme je ne bois jamais d’alcool, j’ai été très malade.

Le lendemain, j’ai eu une migraine d’enfer. Cela m’a rendu malade, au point au souffrir toute la journée. J’avais mal la moitié du visage, mais vraiment à l’avant, sur le côté et à l’arrière du visage et dans l’œil. La douleur était si forte que mon œil se fermait parfois tout seul par réflexe et coulait. Toute la journée, j’ai bu beaucoup d’eau dans l’espoir de m’hydrater en me disant que j’étais déshydrater. Comme je prends mon Relpax en fin de journée seulement, je ne pouvais pas en prendre, je prenais donc du Lenoltec (Acétaminophène avec codéine) dans l’espoir que ça parte. Puis en soirée, j’ai prit un Relpax, une douche froide, je me suis couché et ce n’est que vers 1h30 du matin que ma migraine a commencé à s’estomper….

Quand on regarde les vidéos sur youtube sur les céphalées de Horton, les gens semble énormément souffrir, on les voit parfois crier. Je souffre beaucoup, au point de me cacher dans le noir avec une compresse d’eau froide dans l’espoir de m’endormir mais en général, je ne crie pas, à moins de vomir.

Je fais quoi pour savoir si j’ai des migraines, des migraines chroniques, ou des céphalées d’Horton ? Par-dessus tout ce problème, je consomme du Relpax de facon quotidienne en combinaison avec du Topiramate. Je revois mon docteur fin janvier … je suis désespérée, j’ai l’impression qu’on me perçoit à tord comme une personne dépendante aux médicaments alors qu’en réalité….mon problème est peut-être plus grave…. ma douleur est extrêmement pénible…  Quand les gens me disent :  » As-tu pris du Tylénol ?  » Je les regarde perplexe et je leur dis que ça fait des années que je ne prends plus cela, que ça ne fait pas effet sur moi…. les gens ne comprennent pas pourquoi on ne trouve pas ce que j’ai.

Bref, le document sur les Céphalées de Horton….les symptômes qui y sont décrit… souvent, mes migraines ressemble a cela. Forte douleur dans l’œil, souvent mon œil pleure. Quand la douleur est trop forte, mon œil se ferme. Mais je trouve difficile de différencier migraines et céphalées de Horton. Ça se ressemble pas mal … Puis ce matin, à mon réveil, j’avais mal à un coté de mon visage et la douleur irradiait jusque dans la mâchoire. Ca n’allait pas dans mon œil vraiment, la douleur se concentrait vraiment dans la machoire, sur toute la moitié du visage.

Il serait bien qu’un jour, il existe un test qui décèle quelle sorte de migraine on a ….

Réponse du Dr Leroux

Je tenais à vous écrire quelques mots car vous semblez souffrir vraiment beaucoup. C’est moi qui ai rédigé le document que vous avez lu.

(Tout d’abord, il serait important de discuter vos questions avec votre docteur. Je vous suggère mettre vos questions par écrit. Les médecins sont souvent très occupés, et n’ont pas toujours le temps qu’ils voudraient pour répondre, mais tout de même je crois important d’aborder la question. )

Concernant les ressemblances entre la migraine et la céphalée de Horton, vous avez raison, parfois il est difficile de faire la différence. Il faut savoir qu’un quart des migraines, surtout les sévères, peuvent s’accompagner de symptômes visibles de l’œil ou du nez (œil qui ferme, qui coule, qui devient rouge). Par ailleurs, plusieurs céphalées de Horton peuvent être accompagnées de nausée et de photophobie (difficulté à tolérer les lumières).

Le point principal permettant de différencier les deux : la durée des crises.

Une crise de Horton, même SANS traitement, dure rarement plus de 3 heures. Une migraine dure obligatoirement plus de 4 heure sans traitement. Évidemment, il y a des migraines courtes et des Horton longues, mais en général, ça permet de faire la différence. Il faut aussi savoir que le Horton survient le plus souvent par périodes actives entrecoupées de rémissions (périodes sans crise) et que durant la période active il peut y avoir plusieurs crises par jour, alors qu’il est très rare d’avoir plus d’une migraine dans la même journée.

L’alcool déclenche effectivement les deux types de crise, mais en général le délai est très court pour le Horton (dans l’heure qui suit), et plus long pour la migraine (quelques heures plus tard ou le lendemain).

Le plus probable est donc que vous ayez une migraine chronique avec surutilisation de triptans. Il se trouve que 1% de la population du Canada souffre de migraine chronique, et la moitié d’entre eux surutilisent leurs traitements de crise. Vous n’êtes donc pas seule dans cette difficile situation! Il faut donc tenter des traitements préventifs, peut-être faire un sevrage de triptan, éventuellement considérer le Botox, et bien sûr adopter un style de vie régulier.

Les gens qui n’ont pas de migraine ont beaucoup de difficulté à comprendre ce que c’est. Ils ont tendance à faire tout un tas de recommandations sans doute bien intentionnées mais bien peu utile pour quelqu’un qui en a vu d’autres et qui a tout essayé. Je joins des documents d’info sur la migraine chronique : Le diagnostic de la migraine et La migraine chronique . Parfois ça aide à expliquer aux proches ce que c’est.

Et pour finir, effectivement ce serait super d’avoir un test scientifique et objectif démontrant les différentes sortes de maux de tête. Pour le moment, aucune prise de sang n’est disponible, et les tests de résonance magnétique spécialisée sont disponibles seulement pour la recherche. De plus, ils ne sont pas meilleurs qu’un bon questionnaire médical. La seule façon de progresser est de mieux organiser les soins, encourager la recherche, faire des pressions sur le Ministère de la Santé, et former une association de patients. C’est ce que je cherche à faire avec Migraine Québec.

Je vous souhaite une bonne année 2014, et surtout une amélioration des maux de tête.

Dr Elizabeth Leroux, MD, FRCPC (spécialiste en médecine des céphalées)


6 réponses à “Céphalée de Horton et alcool”

  1. Avatar Isabelle Paré dit :

    BOnjour Dr Leroux.
    Depuis bientôt 1 an, j’ai d’importants problèmes. J’étais suivie pour des migraines par le passé et je prenais de l’Imitrex. Alors que j’étais plusieurs mois sans migraine, au mois d’août l’an dernier, j’ai subi pendant près de 2 mois une énorme pression douloureuse dans l’oeil droit et de maux de tête mémorables. Depuis lors, souvent au moment des menstruations, le cycle recommence: d’énormes douleurs derrière l’oeil droit et à la tempe droite. J’ai très mal au cou aussi.
    Il y a trois mois, comme cela ne passait toujours pas et suspectant une névralgie d’Arnold, j’ai été infiltrée. Sans grand succès.
    Est-ce possible que ce soit une céphalée de Horton, même si l’oeil ne coule ni ne ferme? Je vois mon médecin dans deux semaines et j’aimerais être bien informée. La douleur me rend anxieuse puisqu’elle est omniprésente à l’oeil et àa la tempe depuis bientôt 8 jours.. Je suis aussi inquiète quand à l’impact sur le nerf optique et des risques de cécité.
    Merci de vos conseils.
    Isabelle

  2. Avatar Stephanie dit :

    Bonjour a vous.jai souffert de migraine pendant très longtemps aussi.jai tout essayer rellpax masso physio hosteo ect….mon masso ma demander comment je dormais.je lui au dit sur le ventre….j’ai donc dû me rééduquer a dormir sur le dos et depuis mon problème de migraine a disparue.mise a part quelques mal de tête parfois.jai trouver mon cocktail qui me reviens bien moins cher que du rellpax.je prend deux lenoltec deux Advil et une gravol.pour moi sa fonctionne a merveille.donc voilà si sa peux aider quelqu’un 🤔😉

  3. Avatar Coopman dit :

    Il y a plus de 10 ans , mon ami souffrait de crises de Horton , on lui a tout fait y compris des injections d’initrex . Il a fini par faire deux arrêts cardiaques et suite aux traitements cardiaques ( plavix etc ) , ses céphalées se sont arrêtées . Maintenant , il semble recommencer à en faire et il angoisse réellement car son œil droit est prêt à exploser , on ne sait rien faire, ça va de l’oeil droit au haut du crâne et à la tempe droite , il fait plusieurs crises le soir et la nuit …

  4. Avatar Samuel dit :

    Bonjour, jai eu un diagnostic de céphalée de horton il y as deja 3 ans et depuis je prend verapamil 320 mg par jour et jai observer un cycle de 18 a 24 jours de repos entre mes periodes de crise durant l’été et l’hiver et de 8 a 12 jours de repos entre celles survenant l’automne et le printemps. Et comme plusieur l’alcool peut me déclencher une crise instantanée seulement 5 min apres avoir été en contact donc sobriété depuis 3 ans déjà mais depuis la pandémie l’usine dans laquelle je travail ont multiplié par 10 les assainissement a l’alcool et la vaporisation antiseptique pour contrer le virus et la semaine dernière jai eu la plus violente crise et la plus rapide environ 3 min des premiers signe de crise jusqu’à ce que jen perde pied et me ramasse sur le sol a hurler , en tout jai eu des crises pendant toute la journée en alternance de repos … Jai appeler ma neurologue et fait devancer mon rendez vous annuel a cette semaine pour voir ce quil en est mais je pense pas que les mesures a mon ouvrage vont changer pour les prochain mois … Pour briser les crise je prend Rizatriptan pour sa rapidité a agir et jai essayer le zoming mais je trouve peu efficace dans mon cas.. Y as til autres type de médicament qui peuvent agir plus rapidement …

    • Avatar Anonyme dit :

      Bonjour Samuel. Les céphalées de Horton étant très souffrantes, je compatise sincèrement avec vous. Si vous ne les avez pas essayés, il y a le sumatriptan (Imitrex) en injection qui agit rapidement. Il y a aussi l’oxygénothérapie comme traitement. Je vous invite à en parler à votre neurologue lors de votre prochaine visite. De plus, voici un article très intéressant sur l’oxygénothérapie et la maladie de Horton : https://migrainequebec.org/2016/04/08/oxygenotherapie-et-cephalee-de-horton/

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

X